Retourner à Article

Un point c’est tout!

Comprendre le point G

Le point G est l’une des zones érogènes les plus populaires auprès des médias. Son existence a été plus souvent mise en doute que celle du monstre du Loch Ness et les opinions divergent beaucoup quant au rôle et à la fonction de cette région mystérieuse. Certains assurent qu’il s’agit du prolongement du clitoris tandis que d’autres affirment qu’il n’existe pas. Mais même si les avis des experts diffèrent, une chose est sûre: chaque femme est unique en son genre.

Certaines femmes sont dotées sur la paroi antérieure du vagin, à quelques centimètres de son entrée, d’une zone qui lorsqu’on la presse ou on la caresse, gonfle et provoque d’intenses sensations de plaisir. Chez d’autres femmes, une pression à cet endroit précis leur donne l’envie d’uriner et il y en a enfin certaines qui ne le trouvent tout simplement pas. Un frottement de certaines parties à l’intérieur du vagin peut provoquer des contractions musculaires et certaines femmes racontent qu’elles éjaculent dès que la zone qu’elles décrivent comme étant le point G est stimulée.

Pour trouver ton point G, glisse un doigt à l’intérieur du vagin puis recourbe-le comme si tu voulais dire à quelqu’un de te rejoindre. Vas-y doucement et soit très attentive à ce que tu ressens sous ton doigt: si tu trouves le point G, il devrait entrer en érection. Continue à appuyer doucement en faisant des mouvements circulaires avec le doigt pour explorer la zone et tu vas bien vite voir si la stimulation du point G t’excite ou non. Si tu éprouves des difficultés pour le caresser, n’hésite pas à utiliser un sextoy – avec une extrémité recourbée si possible – pour te faciliter la tâche.


Si tu constates que tu viens de découvrir une nouvelle zone érogène avec le point G, réfléchis dans quelles positions tu peux le stimuler. La levrette (avec la femme agenouillée et l’homme à quatre pattes derrière elle) et la position du missionnaire rehaussé (avec la femme enserrant de ses chevilles le cou de l’homme) conviennent très bien toutes les deux pour stimuler le point G. La stimulation manuelle par derrière peut être très efficace tout comme avec des sextoys à pointe recourbée ou avec une courbure prononcée.

Et si tu n’arrives pas à trouver ton point G? Ne t’inquiète pas, chaque femme est unique en son genre et ce qui fonctionne chez l’une d’elles ne fonctionne pas automatiquement chez une autre. Qui sait, tu as peut-être une autre zone érogène bien à toi …

Le point G masculin
Les hommes possèdent également l’équivalent d’un point G – mieux connu sous le nom de prostate, organe situé sur la paroi antérieure de l’anus à quelques centimètres de profondeur. Tous les hommes n’apprécient pas la stimulation de la prostate mais cela vaut la peine d’y penser au moins une fois. Beaucoup d’entre eux découvrent cette zone lorsqu’ils se masturbent et elle peut procurer un surplus de plaisir même durant d’autres pratiques sexuelles à condition d’y aller doucement, en toute sécurité et sans lésigner sur le gel lubrifiant.

"Mais même si les avis des experts diffèrent, une chose est sûre: chaque femme est unique en son genre."