Retourner à Article

Prends les choses comme elles viennent

Problèmes d’orgasme au féminin

À en croire Hollywood, atteindre l’orgasme facilement et en même temps ne pose aucun problème. Dans la réalité pourtant, nombreuses sont les femmes qui n’arrivent pas à connaître la jouissance ultime avec un partenaire tandis que d’autres sont obligées de constater qu’elles y parviennent «trop vite». L’orgasme féminin est compliqué mais mieux on sait comment il fonctionne, plus les chances de l’atteindre sont grandes. Vous trouverez ci-après une liste énumérant quelques-uns des problèmes les plus répandus.

  1. Absence d’orgasme. Les causes peuvent être de nature psychologique mais c’est peut-être tout simplement dû au manque de préliminaires. Chez certaines femmes, la lubrification naturelle est insuffisante, d’autres en revanche ne ressentent aucun désir. Mais c’est peut-être aussi ton corps qui veut tout simplement te faire comprendre que tu n’es pas prête à avoir des rapports sexuels avec un partenaire. Il peut s’agir également d’une réaction à des expériences sexuelles traumatisantes ou encore de quelconques problèmes physiques. Si c’est seulement une «panne» occasionnelle, inutile de t’inquiéter – c’est parfaitement normal. Si en revanche cela t’arrive régulièrement, mieux vaut que tu consultes un médecin pour te faire examiner.
  2. Vaginisme. Il s’agit ici d’un trouble fonctionnel qui se manifeste par une très forte contraction du vagin qui rend la pénétration douloureuse voire impossible. Ici aussi, les causes peuvent être de nature physique ou psychologique. Toutefois, comme il existe de nombreuses manières de traiter ce problème, mieux vaut que tu demandes conseil à ton médecin. Il n’y a aucune raison d’avoir honte et plus vite tu t’attaqueras au problème, plus vite tout rentrera dans l’ordre.
  3. Lubrification excessive/Orgasme «prématuré». Certaines femmes sont d’avis qu’elles jouissent trop vite et/ou qu’elles mouillent trop pendant les préliminaires ou les rapports sexuels, ce qui peut réduire le frottement et donc le désir sexuel. Pour y remédier un tant soit peu, tu peux toujours aller aux toilettes et t’essuyer mais tu peux aussi entraîner tes muscles pelviens avec des exercices de Kegel pour les contracter pendant les rapports. Et vous en profiterez tous les deux!
  4. Hypersensibilité clitoridienne. Chez certaines femmes, le clitoris est si sensible qu’il est impossible de le toucher (ne pas oublier cependant qu’il est généralement très sensible après l’amour). Si toutefois ce problème est douloureux, mieux vaut peut-être alors préférer ici une pénétration par derrière, comme par exemple dans la levrette, ou alors stimuler indirectement le clitoris en demandant à ton partenaire de poser sa main recourbée sur ton mont de Vénus ou de te lécher les lèvres– mais sans toucher directement le clitoris. N’oublie jamais que la douleur est un signal d’avertissement que te lance ton corps. Si les douleurs persistent, mieux vaut que tu consultes un médecin pour te faire examiner. Ici, il faut toujours jouer la carte de la sécurité. 

"N’oublie jamais que la douleur est un signal d’avertissement que te lance ton corps. Si les douleurs persistent, mieux vaut que tu consultes un médecin pour te faire examiner."