Retourner à Article

Les zones érogènes de la femme

Apprends à connaître ton corps, apprends à l’aimer

C’est un fait acquis: mieux on connaît son corps et mieux on peut en jouir. En général, les femmes laissent leurs doigts aller et venir, mais si tu sais exactement comment ton corps fonctionne, tu pourras décupler le plaisir qu’il te donne.

Le mont de Vénus
Connu également sous le nom de mont du pubis, c’est une région couverte de poils (ou non selon le cas) qui est souvent négligée. Si on le caresse toutefois, non seulement on stimule de cette manière le clitoris mais en appuyant légèrement dessus, le prépuce clitoridien (homologue féminin du prépuce de l’appareil génital masculin) se rétracte pour exposer la partie sensible.

Le clitoris
Le centre du plaisir sexuel féminin: le clitoris est un organe richement innervé qui entre en érection dès qu’il est correctement stimulé un peu comme son pendant, le pénis. La taille du clitoris variant d’une femme à l’autre, tout comme d’ailleurs la forme et la sensibilité, mieux vaut commencer en douceur.
Si une femme ne ressent rien au niveau du clitoris, on peut faire des miracles en tirant en arrière le prépuce clitoridien avec la langue ou la main. Mais vas-y doucement une fois qu’il est exposé - une femme plutôt passive au départ peut se transformer en furie dès que le bout du clitoris est stimulé.

Le vagin
Souvent au cœur des rapports sexuels, le vagin est un canal qui se distend sous l’effet de l’excitation pour  pouvoir accueillir les doigts ou le pénis. Contrairement au clitoris, cette région n’est pas particulièrement sensible même si certaines femmes disent éprouver du plaisir grâce à leur point G. Le col de l’utérus tout au fond du vagin peut être également une zone érogène pour certaines femmes - mais prudence (!) car toutes les femmes n’éprouvent pas du plaisir lorsqu’elles sont stimulées en cet endroit.
Le vagin se lubrifie naturellement durant la phase d’excitation sexuelle mais certaines femmes peuvent avoir besoin d’une légère lubrification complémentaire , notamment si le partenaire est bien gaulé ou lors d’ébats amoureux très ardents.

Le tonus musculaire varie d’une femme à l’autre mais elles peuvent toutes améliorer leur potentiel orgasmique en faisant travailler leur plancher pelvien (ou périnée) à l’aide d’exercices qui permettent d’accroître l’afflux sanguin vers cette zone ainsi que de raffermir et de contrôler les muscles.

Pour pratiquer ces exercices de Kegel, les femmes disposent de toute une batterie d’accessoires comme par exemple des « boules de geisha »,  des cônes vaginaux, des dispositifs utilisant la pression et des sondes basées sur l’électrostimulation (et fonctionnant comme une ceinture abdominale) qui émettent de petits courants électriques (indolores) sur les muscles pour les faire se contracter. Si l’achat de l’un de ces produits vous tente, veuillez choisir une marque fiable et connue à laquelle vous pouvez faire confiance.

La femme peut également tonifier ses muscles pelviens manuellement: il lui suffit d’introduire un doigt  puis de contracter et de relâcher les muscles jusqu’à ce qu’ils le serrent. Compter ensuite jusqu’à dix tout en serrant et en relâchant les muscles. Un entraînement régulier du périnée est la solution idéale pour préserver son tonus dans cette région du corps.

"Un entraînement régulier du périnée est la solution idéale pour préserver son tonus dans cette région du corps."